Skip to content. Skip to navigation
Personal tools
 
You are here: Home Les Echos de Saint-Ambroise Voyages Incredible India
Document Actions

Incredible India

20 octobre – 2 novembre 2010: 27 français dans le nord de l'Inde. Pour la deuxième fois, le lycée St. Ambroise et la Delhi Public School (R.K. Puram) organisent un échange qui rapproche lycéens et équipes éducatives des deux pays.


En 2008, les indiens nous avaient rendu visite au mois de mai, puis nous étions allés à New Delhi au mois de novembre. Cette fois-ci, c'est la délégation française qui s'est déplacée la première. Les représentants de D.P.S., quant à eux, viendront en Savoie au mois de mars 2011.

Nous sommes donc partis en Inde pour une quinzaine de jours, à destination de New Delhi. L'automne français correspond à une saison chaude et sèche dans la région que nous avons visitée : 30° ou plus tous les jours, et un seul et bref orage pour arroser le début de notre séjour. Les familles des correspondants indiens nous ont accueillis à l'aéroport, puis nous ont offert une magnifique hospitalité pendant huit jours. Lycéens et accompagnateurs ont pu s'intégrer dans les familles, participant aux activités quotidiennes et aux fêtes locales. Nous nous rappellerons longtemps les mendhis (tatouages provisoires, dessinés sur les mains et les bras des jeunes filles et des femmes), et les indiennes partant à la recherche de la lune avant d'interrompre leur jeûne, pour la fête de karwa chaut.

Notre grande surprise a été de découvrir la rapidité avec laquelle la capitale de l'Inde s'occidentalise: centres commerciaux géants à l'américaine, technologies, publicité, utilisation de l'anglais … Qui n'a pas son portable, à Delhi !? Bien sûr, Delhi n'est pas l'Inde, mais il est frappant de voir la vitesse des évolutions dans certains secteurs de la société. Nous avons également fréquenté le lycée D.P.S. R.K. Puram : nos collègues indiennes nous ont permis d'assister à certains de leurs cours, et nous avons eu également l'occasion d'y participer en animant des leçons de français. Nos lycéens ont été surpris de constater à quel point leurs collègues indiens semblaient peu intéressés par le contenu des cours. Quelques éléments de vie scolaire : tous les lycéens portent un uniforme; toutes les enseignantes doivent être habillées à l'indienne, portant sari ou penjabi ; tous les membres de la communauté éducative doivent parler anglais; les cours commencent à 7h10, après rassemblement à 6h50, puis les lycéens quittent D.P.S. vers 13h00.

Le Principal du lycée, M. D.R. Saini, ainsi que son adjointe, Mme. V. Sehgal, nous ont également accueillis avec énormément de chaleur et de gentillesse. Ils nous ont réellement ouvert toutes grandes les portes de leur établissement, nous permettant de nous sentir totalement chez nous dans leur environnement. Souvenirs sportifs : le Principal a eu l'idée d'une rencontre sportive entre indiens et français. Nous avons donc joué au football, devant tous les élèves de Première réunis, et l'histoire retiendra que l'Inde, munie de crampons, a battu la France sur le score de 2 à 0.  Puis, lors de la soirée que nous avons offerte aux indiens avant notre départ, des garçons du groupe ont donné une belle démonstration de judo … sur un parquet, et sans tapis appropriés ! Le public indien a beaucoup apprécié la démonstration des ceintures noires, les applaudissements couvrant le bruit des   chutes au sol. Quel était notre quota de 'sacrifiés', Mme. Widemann ?
                                                        

Notre découverte s'est ensuite poursuivie hors de Delhi, en direction d'Agra et de Jaipur. Il nous était impossible d'ignorer les grands monuments, dont le sublime Taj Mahal (symbole d'inspiration moghole/musulmane, au pays de l'hindouisme triomphant …), mais ce sont les visages des personnes rencontrées qui nous reviennent en mémoire: les artisans de Conservindia, qui sortent de la misère en fabriquant des objets à partir de matériaux recyclés. Les orphelins de Jaipur, les yeux illuminés par la joie de partager avec nous : des jeux, leurs chansons, quelques mots d'anglais appris à l'école publique. Quel merveilleux dimanche après-midi ! Nous avons transmis une enveloppe de 470€ à la directrice de l'orphelinat, produit de notre course solidaire du 7 octobre 2010. (Merci encore à toutes celles et ceux qui ont couru pour les orphelins de J.K.S.M.S. !)…
   

 Mais les enfants des gares, qui se reconstruisent à l'orphelinat, nous ont beaucoup plus donné à nous que nous n'avons pu leur apporter!

Tant et tant d'autres visages: nos chauffeurs de car, les conducteurs de rickshaws, les chameliers, les cornacs, les mendiants, les paysans, les femmes qui marchent, qui marchent le long des routes, les artistes qui dessinent des miniatures sur soie; Willy, un français de 32 ans, représentant Médecins du Monde à Jaipur. Marié à une indienne, il pilote et gère des projets sociaux initiés par J.KS.M.S.; Harsh, qui consacre tout le temps qu'il peut à J.K.S.M.S. (il enseigne les langues dans un institut de Jaipur) et qui était tellement heureux de voir des liens se tisser entre les jeunes français et les garçons de l'orphelinat; Kamal, l'âme de J.K.S.M.S., dont le bonheur rayonnait alors qu'il écoutait les chants de « ses » enfants! Nous avons beaucoup parlé: il reste optimiste, malgré la mondialisation qui – je le cite – « crée de nouveaux esclaves tous les jours. Les gouvernements n'y pourront rien changer. Des solidarités doivent exister, dans le monde entier, entre femmes et hommes de bonne volonté ». Aurions-nous rencontré un nouveau Gandhi?

Seulement deux semaines, quatorze jours... et nous n'avons presque rien vu de ce grand et beau pays. Nous pourrions dire aussi que nous avons vu tellement de choses qu'il est impossible de résumer tout cela rapidement. L'inde est un pays captivant et nous ne sommes pas revenus intacts de notre voyage. Ce sont les indiens qui nous ont fait ressentir toutes ces émotions, ce sont tous ces gens passionnants que nous espérons revoir bientôt … ici ou là-bas !


DES AMIS INOUBLIABLES

UNFORGETTABLE  INDIA


(Nadine Roux-Michollet et Pierre Guillot adressent un grand merci à toute l'équipe de St.Ambroise, direction, enseignants, personnels, qui ont permis à ce beau projet d'avancer. Une petite pensée pour Anthony Odin, qui a été présent pour initier la course solidaire et nous soutenir. Un très grand merci aussi aux familles des vingt-cinq lycéens français, qui seront à nouveau en première ligne pour la réception des indiens, en mars. Et puis enfin il faut nommer les 12 filles et 13 garçons qui font l'échange, et qui ont partagé tellement de belles images et d'émotions avec nous … à très bientôt pour la deuxième manche!
Gautier Bessire - Pierre-Yves Bezat - Marylène Biquez - Alicia Bonnet – Louison Cadoux – William Caudron - Thomas Charpentier – Valentin De Bortoli – Caroline Delachanal –
Jeanne Faurie – Anne Fauriel – Valentin Houplain – Charlotte Jouffrieau – Florian Laïly – Clémence Lamarche – Tanguy Le Bars – Nicolas Magnin – Johanna Maire – Arnaud Marquette – Janyce Pinjon - Paul Poidras – Pauline Portugal – Marie-Charlotte Rousseau – Léonard Séaume – Paola Tamarindo = – ) 

 

2 rue Burdin, 73025 Chambéry CEDEX Tel : 04.79.33.12.55 Fax : 04.79.75.33.59 contact@st-ambroise.org
Plan du site Plan du site